Libérez-vous de vos a priori ! Recettes vegans et gourmandes

Cuisson du quinoa : les techniques !

Cuisson du quinoa : les techniques !

La cuisson du quinoa, les techniques les plus courantes !

Voici un petit article court, mais essentiel, sur la cuisson du quinoa, qui semble souvent compliquée alors qu’il n’en est rien ! Le quinoa est une alternative idéale au blé, notamment pour les intolérants au gluten ! C’est surtout une céréale reconnue pour ses valeurs nutritives incroyables, d’où son succès ces dernières années. Un bémol cependant à souligner : la majorité du quinoa vendu aujourd’hui provient de Bolivie. Or cela se fait au détriment de la population locale. En effet, le quinoa constituait la base de l’alimentation des boliviens. Comme souligné précédemment, c’est une céréale aux valeurs nutritives exceptionnelles. Or, désormais, les boliviens privilégient la vente de leur quinoa à leur propre consommation, sans pour autant remplacer le quinoa par des aliments qui pourraient compenser ses apports. Cela engendre d’importants problèmes de nutrition et donc in fine de santé pour la population bolivienne ! Saviez-vous qu’il existait du quinoa cultivé en France ?

La cuisson la plus classique : la cuisson à l’eau

Bien qu’aisée, la cuisson du quinoa peut vite décourager les gens : trop d’eau et le quinoa devient une purée, pas assez, le grain n’éclate pas forcément ou accroche à la casserole…

1/ Commencez par prendre un doseur afin d’évaluer le volume à sec de votre quinoa (un verre classique fera parfaitement l’affaire 🙂 il s’agit ici d’avoir une idée du volume préparé). Pour l’exemple, partons sur 1 verre de quinoa à sec. Il est important d’évaluer la quantité à sec, donc avant lavage, car le quinoa gonfle avec l’eau !

2/ Il s’agit désormais de rincer le quinoa. En effet, les graines de quinoa sont enveloppées par une substance appelée la saponine qui peut donner un goût amer au quinoa. Si vous n’aimez vraiment pas l’amertume, n’hésitez pas à rincer 2 fois votre quinoa. Par ailleurs, il ressort souvent que la saponine serait une substance toxique, mais, à ce jour, la toxicité pour l’homme n’a pas été avérée.

3/ Égouttez bien votre quinoa !!

La cuisson

3/ Passons à la cuisson ! C’est l’étape la plus importante, votre parfaite cuisson du quinoa va dépendre de la quantité d’eau que vous allez utiliser pour la cuisson. En théorie, il s’agit d’1,7 fois le volume d’eau par rapport au volume à sec mesuré pour le quinoa. Donc à vue d’œil, cela fait 1 fois le volume du doseur utilisé + 2/3 du doseur ! Dans le cas de notre exemple donc 1 verre + 2/3 du verre !

4/ Mettez ainsi à chauffer (à couvert pour qu’il n’y ait pas d’évaporation) votre eau dans une casserole, ajoutez un peu de sel et portez à ébullition ! Lorsque l’ébullition est atteinte, versez le quinoa. Laissez alors cuire 10 min et retirez du feu (le quinoa doit avoir absorbé l’eau entièrement). Couvrez alors la casserole avec un couvercle (ou une assiette si vous n’avez pas de couvercle) et laissez reposer 20 minutes supplémentaires (la graine va continuer à gonfler et éclater !).

5/ Les graines de votre quinoa ont normalement dû éclater (une « germe » en sors). Cela veut dire que c’est prêt à être dégusté !

quinoa germé

Astuce :

Lors de la phase « ébullition », ajoutez 1 cac de jus de citron ou d’épices ou de tamari à votre eau pour apportez un goût supplémentaire (à adapter selon votre recette).

La cuisson pilaf

Il est possible de proposer un quinoa pilaf, comme pour un riz. D’ailleurs, la cuisson du quinoa se fait quasi systématiquement comme le riz, ainsi les différentes façons de cuire le riz s’adaptent parfaitement au quinoa (cf. également le paragraphe suivant).

Avant de procéder à la cuisson à l’eau du quinoa, il s’agit dans cette méthode de faire d’abord revenir le quinoa dans de la matière grasse !

1/ Comme précédemment, mesurez à sec votre volume de quinoa !

2/ Rincez le soigneusement et égouttez-le.

La cuisson

3/ Dans un faitout ou un wok, faites chauffer de l’huile (d’olive ou de coco par exemple) ou de la margarine végétale. Faites alors revenir de l’oignon ou de l’ail émincé ! Lorsque l’oignon ou l’ail commence à dorer, ajoutez alors le quinoa et mélangez quelques instants afin de le torréfier sur feu vif (environ 3-5 minutes).

4/ Ajoutez alors l’eau (toujours 1,7 fois le volume de quinoa à sec) et baissez la température du feu !

Astuce :

De même que précédemment, lors de l’ajout de l’eau, n’hésitez pas à incorporer 1 cac de jus de citron ou d’épices ou de tamari à votre eau pour apportez un goût supplémentaire (à adapter selon votre recette).

Le quinoasotto ou la cuisson façon risotto !

La cuisson pilaf se rapproche énormément de la cuisson « risotto ». La différence réside dans la manière d’ajouter l’eau : tandis que le rif pilaf se fait en ajoutant directement le volume d’eau total nécessaire à sa cuisson, le risotto lui se fait par absorption de petites quantités successives d’eau jusqu’à cuisson complète !

1/ De la même manière, mesurez à sec le quinoa, puis rincez-le et égouttez-le !

2/ Faites chauffez de l’eau et ajoutez un bouillon de légume.

Pour la recette du quinoasotto aux courgettes, c’est par ici !

La cuisson

3/ Dans un faitout ou un wok, mettez à chauffer de l’huile d’olive ou de la margarine végétale et faites revenir de l’oignon ou de l’ail. Ajoutez alors le quinoa (toujours sur feu vif) et faites le revenir 3 à 5 minutes !

4/ Procédez alors de la même manière que pour un risotto en remplaçant le volume d’eau nécessaire (à calculer en fonction de votre volume sec de quinoa) par le même volume de bouillon de légumes (et s’il vous reste du bouillon, conservez-le au frais ou congelez-le) ! Ajoutez ainsi petit à petit votre bouillon (à l’aide d’une louche par exemple) à votre quinoa. Entre chaque louche, votre quinoa doit absorber tout le liquide rajouté. Veillez à mélanger très régulièrement pour une meilleure absorption et afin que le quinoa n’accroche pas à votre casserole. Lorsque le bouillon est entièrement absorbé, ajoutez alors une louche supplémentaire. Procédez jusqu’à absorption de tout votre bouillon !

Astuce :

Vous pouvez varier votre liquide absorbé : cela peut être par exemple un mélange de bouillon avec du vin blanc, de la sauce tomate, du lait de coco, de la crème de soja ! Bref, il existe une multitude de façon de varier votre quinoasotto (tout comme votre risotto 😉 ) !

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *