Libérez-vous de vos a priori ! Recettes vegans et gourmandes

Poivrons : l’essentiel et techniques de préparation

Poivrons : l’essentiel et techniques de préparation

Cet article vous illustre une méthode pour préparer rapidement et facilement les poivrons, notamment lorsque vous devez leur retirer la peau.

L’essentiel sur les poivrons

Ce paragraphe résume l’essentiel des informations de l’article pour ceux d’entre vous qui sont pressés 🙂

Choisissez vos poivrons entre juin et septembre avec une peau ferme, lisse et brillante. Pour la technique de coupe et pour l’épluchage, reportez-vous aux paragraphes éponymes.

Les poivrons sont des sources importantes de vitamines A et C. Le poivron rouge est celui qui apporte le plus de vitamines.

Pour les conserver :

  • dans un endroit sec pour une consommation rapide ;
  • au réfrigérateur pour une consommation dans la semaine (jusqu’à 10 jours) sans les laver ;
  • au congélateur ou en faisant des conserves pour une consommation à plus long terme.

Le choix

Comment choisir son poivron ? Quelque soit sa couleur, le poivron doit toujours être bien ferme et sa peau lisse et brillante. Il en existe différentes couleurs qui dépendent de la variété mais également de la maturité !

La pleine saison des poivrons a lieu de juin à septembre.

La coupe

Lorsque l’on prépare un poivron il est nécessaire de retirer les graines et les parties blanches du poivron. Pourquoi ? Car le poivron cru est peu digeste, il est donc important d’en retirer les parties les plus indigestes, à savoir : ses graines, ses membranes blanches et sa peau !

Afin de gagner du temps sur la première étape (pépin et membrane), voici une technique vous permettant d’optimiser le travail de découpe à effectuer.

1/ Coupez le poivron en 4 comme sur les photos ci-dessous. Cela permet de limiter la quantité de membrane à retirer (et d’éviter aussi que les pépins se répandent un peu partout).

Coupe poivron 1Coupe poivron 2Coupe poivron 3Coupe poivron 4Coupe poivron 5

2/ Sur les photos ci-dessous, vous pouvez voir qu’il ne reste que les parties blanches et les graines, ainsi que la partie inférieur. Afin de ne pas faire de gâchis, récupérez cette partie.

Retirer dessous 2Retirer dessous
3/ S’il reste de la membrane blanche dans le poivron, retirez là à l’aide d’un couteau.

Retirer la membrane Retirer la membrane

Retirer la peau

Comme expliqué précédemment, la peau du poivron est relativement indigeste, en particulier celle du poivron vert, surtout pour les intestins les plus sensibles. Ainsi, il est recommandé (voir nécessaire dans certaines recettes, pour des raisons esthétiques) de le peler. Alors comment faire ?

1/ Vous pouvez tout simplement le peler à l’économe :).

2/ Vous pouvez le faire griller ! C’est la technique que je préfère car une fois grillé, le poivron s’épluche plus que facilement. Attention tout de fois, car cette technique modifie légèrement le goût du poivron et ne convient donc pas à toutes les recettes.

  • Pour cela, commencez par préchauffer votre four en mode grill à 200-220°C.
  • Après avoir coupé votre poivron en 4 lors de l’étape précédente, disposez les morceaux sur une plaque recouverte de papier cuisson, face avec la peau vers le haut (la partie chair est donc côté plaque).

  • Enfournez à minima 15 minutes. Il faut que vos poivrons deviennent noirs. Tant qu’ils ne sont pas grillés, laissez-les dans le four.
  • Une fois qu’ils sont parfaitement grillés, retirez-les du four et laissez-les refroidir afin qu’ils deviennent manipulables. Vous pouvez pour cette étape les laisser refroidir dans un sac plastique fermé (afin que la condensation aide à l’épluchage par la suite). Si vous ne faites pas cette étape, pas de problème, cela marche quand même ;).

Poivrons grillés

  • Lorsque les poivrons ont refroidit, vous n’avez plus qu’à les éplucher en tirant sur la peau qui s’est décollée !

épluchez poivrons

3/ Il est aussi possible de procéder de la même manière qu’avec un four à l’aide d’un chalumeau mais je n’ai jamais testé cette technique.

Et ses bienfaits ?

Le poivron, surtout cru, est un concentré de vitamine C. Ainsi, une portion de 50 g de poivron cru permet de fournir 60 mg de vitamine C soit 75% de l’apport journalier recommandé. La vitamine C intervient dans de nombreuses fonctions de l’organisme : elle permet par exemple la production du collagène de la peau, le renforcement du système immunitaire, l’activation de la cicatrisation des plaies ou elle aide à la formation de globule rouge (pour ne citer qu’une petite partie de ses fonctions).

Si vous utilisez un poivron cuit (notamment car il est plus digeste après cuisson), doublez alors les quantités consommées pour conserver ses bienfaits. En effet, lors de la cuisson, le poivron perd une partie de ses vitamines (jusqu’à 60% pour la vitamine C), il est donc nécessaire d’en consommer plus si vous souhaitez obtenir la même dose de vitamines !

Par ailleurs, les poivrons sont de très bonnes sources de vitamines A et de vitamines P. La vitamine A a une action antioxydante et préventive sur le vieillissement prématuré des cellules et la formation de tumeurs. La vitamine P quant à elle renforce les effets de la vitamine C et permet la protection des petits vaisseaux sanguins. Plus un poivron est mûr, donc plus il est rouge, plus la quantité de vitamines A et de vitamines P est importante !

Les poivrons contiennent également d’autres vitamines et oligo-éléments en moindre proportions, notamment : vitamines B2, B3, B5, B6, B9 et K, manganèse et cuivre.

A retenir : De tous les poivrons, le poivron rouge est celui qui apporte le plus de vitamines. Les poivrons sont chargés en vitamines A et C.

Comment le conserver ?

Tout dépend de votre utilisation :).

Pour une consommation immédiate/rapide, vous pouvez le conserver dans un endroit sec et frais sans avoir besoin de le placer dans votre réfrigérateur.

Si vous prévoyez plutôt de le consommer dans la semaine, placez-le alors dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Lavez-le seulement au moment de son utilisation afin d’être certain(e) qu’il ne soit pas mouillé lorsqu’il est dans le réfrigérateur (pour éviter le risque de moisissure).

Enfin, si vous souhaitez plutôt le conserver dans les mois à venir (par exemple, c’est la fin de la saison des poivrons et vous souhaitez en avoir en réserve pour cette hiver 🙂 ), plusieurs solutions :

  • placez-le au congélateur : pour cela, lavez et enlevez les pépins et membranes blanches du poivron (voir technique ci-dessus). Coupez-le alors selon vos envies (dés, tranches, lanières). Etalez les morceaux sur une plaque plane supportant la congélation. Faites attention à ne pas les coller les uns aux autres. Pour cela, mettez la plaque au congélateur. Après une heure, placez vos poivrons dans des sacs hermétiques (ou des boites) et remettez-les au congélateur.
  • faites des conserves de poivrons : coupez vos poivrons en 4 morceaux (voir technique « coupe » ci-dessus) puis grillez-les et retirez la peau (voir étape « retirer la peau » ci-dessus). Mettez-les alors en conserve.
    • Étape préalable : lavez vos pots et couvercles puis versez de l’eau bouillante dedans et sur les couvercles. Laissez alors tremper 3 à 5 minutes et videz l’eau. N’essuyez pas le pot pour ne pas le resalir (le pot est stérilisé).
    • Remplissez vos pots aux 3/4 avec vos poivrons en morceaux entiers ou en lanières. Rajoutez éventuellement une gousse d’ail, du thym ou d’autres aromates.
    • Ajoutez alors de l’huile de sorte à tout recouvrir et fermez hermétiquement votre conserve.
    • Stockez alors vos conserves au sec et à l’abri de la lumière.

Idées de recettes :

Mini pizza apéritives aux poivrons

Tartes tatin apéritives aux poivrons

Légumes rôtis au pesto

Salade fraîcheur à la pastèque



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *